jeudi 20 avril 2017

Citation du jeudi #Citation

"Les gouvernements suspectent la littérature parce qu’elle est une force qui leur échappe." Emile Zola #Citation

mardi 18 avril 2017

"Le jour où j'ai passé l'arme à droite" de Franck Leduc, version brochée disponible! #Chronique #MardiConseil

couv_finale.jpg

Recette miracle pour la bonne humeur :

  • Prenez un héros banal : Anton Buridan;
  • Ajoutez-y une entreprise de pompes funèbres malhonnête;
  • Saupoudrez d'un peu de filous en mal de reconnaissance;
  • Mélangez avec une entreprise de kidnapping honnête;
  • Malaxez le tout copieusement.

Lisez immédiatement et sans modération la composition obtenue.

Vous obtiendrez des éclats de rire et un sourire persistant.

Version numérique : 3,99 euros TTC

Disponible en version brochée au prix de 15,00 euros TTC. Pour l'acheter, rendez-vous dans toutes les bonnes librairies muni de l'ISBN : 978-2-37446-018-5

Franck Leduc

Une scolarité scientifique traditionnelle et exemplaire. Une réussite professionnelle en conséquence. Logique. Un honnête père de famille. Pourtant... Qui imaginerait que, dès la nuit tombée, tel mister Hyde, Franck Leduc se transforme en un écrivain fantasque aux univers variés. Le paradoxe de sa personne réside dans sa capacité à réinventer le quotidien: les situations les plus loufoques ou ubuesques surgissent naturellement, sous sa plume, avec toute la précision horlogère dont le réel est capable.

Vous aimez être surpris et rire aux larmes en découvrant des personnages se retrouver prisonniers de leurs propres pièges ? Vous voulez vibrer avec eux lorsqu'ils seront en prise avec un réel tout aussi absurde que ne peut l'être la vie ? Faites confiance à Franck Leduc pour vous guider dans le dédale du monde, vous montrant scène après scène, les tableaux imaginaires qu'il a écrits pour vous.

Retrouvez le dans une "interview" sur l'Atrium ou en lisant ses nouvelles "Les bruits des cailloux sur la glace" dans Horrible Monde et "99 voyages en barque" dans Hiver.

L'équipe

lundi 17 avril 2017

Les "balinges", quoique sous la ceinture, des accessoires sexy ? #MotDisparu

Si les bas et le linge d'autrefois tel que les pantys, les culottes fendues sont en vogue dans les boutiques de lingerie vintage, force est d'admettre que les "balinges" n'ont pas le charme attirant et aguichant des jambières, porte-jarretelles, jupons et guêpières de nos aïeules. En effet, les "balinges", terme qui a complètement disparu, étaient autrefois les langes dont on enveloppait un enfant. Pour faire court, les "balinges" étaient ce que sont aujourd'hui les couches-culottes !

Si les "balinges" ou "couches-culottes" n'ont absolument rien de très séduisant ou d'affriolant par la signification que ces mots évoquent, il reste que les histoires qu'ils laissent entrevoir sont particulièrement drôles. "Pompes funèbres et couches-culottes" de Fred Esterel, tout dernièrement paru aux Éditions Secrètes, en est la meilleure preuve. C'est véritablement un ouvrage amusant jusqu'à être touchant !

À découvrir vraiment, pour rire de bout en bout, jusque dans les "balinges" !

Nous attendons donc avec impatience vos phrases, paragraphes, textes, nouvelles, romans ou sagas utilisant ce terme "les balinges" (qui ne s'utilise qu'au pluriel). Vous pouvez les mettre soit en commentaire sous ce billet, soit en mettant le lien vers la page de votre site internet ou de votre blog où vous avez rédigé le texte.

L'équipe des Editions Secrètes

jeudi 13 avril 2017

Citation du jeudi #Citation

"La première qualité du style, c'est la clarté." Aristote #Citation

mardi 11 avril 2017

"Sortilèges et autres contes crépusculaires" Michel de Ghelderode #Chronique

Titre: Sortilèges et autres contes crépusculaires
Auteur: Michel de Ghelderode
Première publication: 1947

Ces cris inhumains achevèrent de m'éclairer. Et je criai, vers la mer, ce cimetière intracé :

- Vous n'étiez pas des âmes, il n'y a pour vous ni purgatoire ni limbes, il n'y a pour vous aucune prière possible, puisque vous étiez morts avant toute existence, innocents non procréés et rendus à la cornue, hors toute connaissance, et moins savants qu'une algue... Sans destinée, sans attaches, une secrète attirance vous a menés vers moi, qui suis peut-être comme vous un produit d'amours imperméables, mais qui a trompé ses impudiques auteurs... Adieu!...

Et je tournai le dos à l'horizon marin, recommençant ma fuite, à rebours cette fois...


Michel de Ghelderode est un auteur belge, né dans les Flandres. Son enfance a été bercée par les contes que lui racontait sa mère. Poète, homme de théâtre et conteur, ses talents d'homme de lettres sont variés. Muni d'une imagination puissante, il construit des univers oniriques, souvent baroques et fantastiques, qui font parfois penser aux tableaux de Jérôme Bosch.

Dans ce recueil de douze nouvelles, Michel de Ghelderode interroge l'esprit en le confrontant au surnaturel. Son style et son phrasé saisissent en quelques mots une idée, une émotion ou un lieu. On se laisse emporter par son lyrisme littéraire et ses histoires abracadabrantesques. Partez donc en voyage dans la Belgique brumeuse, aux histoires fantastiques, avec ce petit recueil. Vous ne regretterez pas ce petit détour dans les coins sombres de l'âme.

Bonne lecture!

Romain

- page 1 de 36